La digitalisation, les transformations IT, et les nouvelles technologies bouleversent les entreprises et créent chaque jour de nouveaux besoins pour des profils toujours plus pointus. Réputation des entreprises, critères de sélection des offres d’emploi, bonnes conditions de travail : comment attirer les talents de l’IT sur un marché de l’emploi très concurrentiel et pénurique côté candidats ?

30 août 2022 • FED IT • 4 min

Métier architecte fonctionnel

Montréal, le 30 août 2022 - Fed IT, cabinet de recrutement spécialiste des TI dévoile aujourd’hui les résultats de son enquête annuelle portant sur le marché de l’emploi informatique dans le bassin montréalais, vu par les professionnels du secteur. Pour son étude, le cabinet a interrogé 92 candidats en poste ou en recherche d’emploi sur leur vision du secteur et leurs habitudes de recherche d’opportunités.

L’enjeu de la réputation des entreprises pour attirer les talents

Interrogés sur les moyens employés pour rechercher un emploi, les répondants disent consulter majoritairement les sites dédiés -Indeed, Jobboom, etc.- (79%). Viennent ensuite les réseaux sociaux professionnels (59%), les candidatures sur les sites des entreprises (55%) et les cabinets de recrutement (46%).

Autre enseignement : la grande majorité des candidats (97%) aiment en apprendre davantage sur l’entreprise avant d’adresser une candidature. Ainsi, 75% visitent le site web de l’entreprise convoitée, tandis que 59% d’entre eux cherchent à s’informer sur sa réputation (Avis Google, Glassdoor, etc.). Seul un tiers, environ, des interrogés (36%) indiquent rechercher les entreprises sur les réseaux sociaux.

Des candidats sensibles à la transparence dans les annonces et descriptions de poste

Interrogés sur les éléments qu’ils recherchent en priorité sur une offre d’emploi, 65% des répondants indiquent rechercher en priorité les compétences demandées par l’entreprise pour le poste en question. En parallèle, près d’un candidat sur deux (46%) indique également que la rémunération proposée est un élément qu’ils cherchent en priorité sur une annonce.

Un phénomène qui s’observe au quotidien selon Frédérique Tahon, Directrice Associée en charge de Fed IT : « La transparence est un critère important pour les candidats en TI. Plus il est simple pour un candidat de se projeter grâce aux éléments présentés dans l’annonce, plus la probabilité qu’il postule devient grande. On observe notamment une hausse significative des candidatures lorsque la rémunération est présentée dans la description de poste. ».

Rétention des candidats et mesure de la satisfaction

Bien souvent citée comme un motif décisif lors d’un changement d’emploi, la rémunération est citée par 70% des répondants comme un levier qui favorise leur envie de rester au sein d’une entreprise. Rester compétitif est un atout pour les entreprises. Le critère est cité en troisième position, derrière l’environnement de travail (82%) et les perspectives d’évolution (75%).

Les répondants sont unanimes : 97% d’entre eux estiment que la mesure de la satisfaction des employés est une mesure importante que les entreprises devraient adopter. En revanche, aucun consensus ne semble être trouvé quant à la manière d’aborder cette mesure. Ils sont en effet 50% à la préférer de manière informelle (réunions d’équipes, discussions en petit comité, etc.) et 47% à indiquer préférer une démarche plus officielle (sondages annuels, etc.).

Du côté des mesures de rétention des candidats, les interrogés semblent privilégier deux aspects :

  • Les mesures liées à l’organisation du travail : 73% des interrogés indiquent que les entreprises devraient mettre en place des horaires de travail flexibles, et 63% citent une politique de télétravail claire et transparente. Ces mesures, étroitement liées aux pratiques de travail dont le développement s’est accéléré en raison de la crise sanitaire, s’ancrent dans les pratiques des profils TI. Un phénomène qui s’observe, selon Frédérique Tahon : « Bien que la crise sanitaire ne soit pas encore terminée, beaucoup se posent déjà la question de l’après. Ayant été habitués à travailler à distance pendant plus de deux ans, une part certaine des candidats ne se voit pas actuellement retourner à un modèle moins flexible. Cette question est très présente dans les processus de recrutement en TI. »
  • Les mesures facilitant une évolution au sein d’une entreprise : ils sont également 69% à citer l’importance d’un parcours de formation clair et évolutif comme levier de rétention des salariés. De même, 59% des répondants citent les perspectives d’évolution de leur poste comme un critère décisif. Pour garder leurs salariés, il semble que les entreprises doivent mettre l’accent sur l’accompagnement de leur salarié dans leur cheminement de carrière. Un phénomène d’autant plus important que 38% des répondants disent se projeter à plus de 7 ans dans une même entreprise lorsqu’ils commencent un nouveau poste.