Dans le contexte actuel, les sites de réseautage social ont pris Internet d'assaut. Beaucoup d'entre eux, y compris Facebook, LinkedIn, Twitter et Snapchat, font maintenant partie intégrante de nos vies, de sorte qu'il est facile de faire preuve d’imprudence en les utilisant. 

17 novembre 2022 • FED Group • 5 min

Réseaux sociaux et travail

Lorsque cela se produit, il peut en découler de lourdes conséquences, allant même jusqu’à nuire aux candidats postulant pour un emploi lors d’un processus de recrutement. Voici donc quelques comportements à éviter sur les médias sociaux si vous désirez mettre toutes les chances de décrocher un nouvel emploi de votre côté.

Les recruteurs utilisent-ils les réseaux sociaux ?

Quelle question, pourrions-nous dire ! LinkedIn est aujourd’hui l’un des moyens de recrutements les plus utilisés par les chasseurs de tête. Une très grande partie du marché de l’emploi s’y trouve rassemblée. C’est d’ailleurs important d’améliorer son profil LinkedIn si vous souhaitez être remarqué par les recruteurs, et de l’améliorer de la bonne façon !

Mais ce n’est pas le seul réseau social susceptible d’être utilisé. Tout ce qui permet d’obtenir des renseignements sur vous peut être consulté. Une entreprise mise beaucoup lorsqu’elle engage un nouveau collaborateur, aussi met-elle toutes les chances de son côté pour mieux cerner la personnalité du candidat. Assurez-vous donc de mettre à disposition que ce que vous souhaitez qu’autrui puisse voir !

D’ailleurs, voyons trois comportements à proscrire pour limiter l’impact des réseaux sociaux sur votre recrutement.

Trois comportements qui peuvent vous nuire sur les réseaux sociaux pour le travail

Afin de vous éviter de quelconques mésaventures à l’avenir, notre agence de recrutement en finance vous révèle ce qu’il ne faut surtout pas faire.

1. Publier des informations inappropriées sur les réseaux sociaux

Les gens ne semblent pas toujours se rendre compte qu’ils publient parfois des photographies ou des messages qui ne conviennent pas à tout le monde.

Même si ces informations sont souvent de nature personnelle, il ne faut pas oublier que vous représenterez éventuellement l'entreprise pour laquelle vous travaillerez et que chacun de vos comportements répréhensibles pourrait également avoir un impact négatif sur la compagnie.

Bien qu'il puisse être bon de partager certaines informations sur les médias sociaux, il faut savoir tracer la ligne entre ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas. Alors que la plupart des candidats sont conscients que se montrer en train de faire la fête n'est pas toujours approprié pour des réseaux sociaux professionnels comme LinkedIn, ils oublient souvent les dangers de mettre ces publications sur Facebook ou Instagram.

Aussi, peu importe si vous exprimez votre point de vue sur des questions sociales, religieuses ou politiques, vous devez toujours faire preuve de prudence, car certaines personnes pourraient être choquées par votre ligne de pensée. Une entreprise véhicule des valeurs dans le cadre de sa marque employeur et elle ne peut se permettre d’entacher son image par le biais d’employés peu consciencieux à cet égard.

2. Se servir des médias sociaux comme exutoire

Par le passé, beaucoup de travailleurs ont commis l'erreur de faire part de leur irritation et de leurs problèmes au travail sur les réseaux sociaux. Les recruteurs professionnels s’entendent pour dire que cette stratégie de défoulement peut entraîner des conséquences désastreuses sur votre employabilité.

Parler négativement de votre patron ou de l’entreprise pour laquelle vous travaillez sur les médias sociaux est rarement une stratégie payante. En somme, si vous avez eu une mauvaise journée, réfléchissez très attentivement avant de lancer les hostilités en ligne.

Si de tels commentaires négatifs sont accessibles sur votre profil, un employeur potentiel pourrait bien vous en pénaliser, de peur d’être à son tour attaqué et de se retrouver en fâcheuse position. Vous devez toujours vous rappeler que, selon l’étendue de votre liste d’amis et votre nombre d’abonnés, vous pouvez rejoindre un très large public. Des critiques acerbes envers une compagnie ou son équipe peuvent faire énormément de dommages, à vous et à l’entreprise visée.

3. Échanger des données sensibles sur les réseaux sociaux

Non seulement les médias sociaux peuvent être utilisés à tort, mais ils peuvent aussi être dangereux.

Si vous partagez des informations personnelles, assurez-vous toujours de vérifier les profils des personnes avec lesquelles vous communiquez. Certains internautes ont été victimes de piratage informatique et l’information à laquelle vous donnez accès pourrait vous coûter votre embauche.

Si vous faites preuve d’imprudence ou donnez accès à des données sensibles sur votre profil, un recruteur pourrait bien se demander si vous êtes une personne digne de confiance. Certains types d’emplois nécessitent une extrême vigilance et une grande discrétion quand vient le temps d’échanger des documents ou fichiers.

Les recruteurs souhaitent choisir le bon candidat. Montrez donc que vous êtes une personne fiable et évitez de divulguer trop d’informations.

Fed Finance est à votre disposition pour vous aider à trouver un emploi en finance

En somme, les médias sociaux peuvent constituer de formidables outils professionnels. Il vous faut cependant vous assurer qu’ils ne se retournent pas contre vous, en adoptant des comportements sains et vigilants lorsque vous les utilisez.

Pour avoir accès à encore plus d’informations sur le recrutement professionnel, ou accéder à des offres d’emplois en finance, n’hésitez pas à contacter nos conseillers. Ils se feront un plaisir de contribuer à votre succès en apportant toute leur expertise en matière de processus d’embauche.